Aller au contenu

Et si le graal n’était pas de faire ce qu’on aime ??? 🤔

Capture écran - Don’t “Do What You Love,” Do What Lets You Have the Life You Want

☀️ L'été est propice à la réflexion, 1ère partie. ☀️

Qu'est ce qui t'arrive Sophie ? Ton Ikigai s'est fait la malle ? 😲

Non ! Quoi que… 😖

Depuis que j'ai lu cet excellent article de Jandra Sutton le mois dernier, "Don’t “Do What You Love,” Do What Lets You Have the Life You Want", je m'interroge… 🤯

Pour résumer, elle se demande si l'injonction au job passion (ahh le sacro saint Ikigai !) est forcément la solution idéale. Ca l'est assurément pour certains. Mais quand cette passion entraine une charge mentale trop importante et/ou une (grosse) galère financière… au point parfois de finir par en être dégouté ??? Sans parler de ceux qui ne trouve jamais leur Ikigai… 😟

Bref, Jandra propose de prendre la problématique dans un autre sens : se demander quelle vie on veut avoir et mettre les choses en place pour y parvenir. 🧐
Elle suggère ainsi de trouver un job
✅ "qu'on ne déteste pas",
✅ éventuellement à temps partiel,
✅ qui permette d'assurer son minimum vital et
✅ qui laisse assez de temps pour autre chose (passion, autre activité moins rémunératrice, mode de vie etc.).
💡 Pas idiot comme idée, hein ? 🤩

👉🏻 Pourquoi cet article m'a profondément chamboulée ?

❌ Quand je me suis lancée il y a 2 ans (oups oui, déjà !), je refusais catégoriquement de prendre des missions régulières et de devoir gérer le quotidien de clients.
✅ Je ne voulais que des missions de mise en place, (ré)organisation, "pompier"… bref, que des missions ponctuelles.
Ahhh ma sacro sainte liberté et mon idéal d'indépendance… 🥰

Sauf que, faut se rendre à l'évidence… ça marche pas ! C'est très compliqué pour plein de raisons (pas le sujet de ce post) et je n'arrive pas à atteindre mon minimum vital de CA. Je galère et je m'épuise (depuis quelques semaines mon corps m'envoie des alertes que je ne peux plus négliger) 😰

Alors je me demande si prendre une mission régulière d'un jour/semaine par ex, ne serait pas la moins mauvaise solution : un revenu stable et minimum qui me permettrait de "choisir" en parallèle des missions dans lesquelles je m'éclaterais vraiment.
Bref, 1 jours bof + 4 jours kiff+ = équation de l'équilibre ???
🤔 🤔 🤔

De votre 🏢 ou de 🏖️, quelques partages d'expérience pour alimenter ma réflexion de l'été ? 🙏🏻 Comment vous en sortez-vous entre passion et réalité du marché ? Comment avez-vous trouvé votre équilibre ?

👋🏻 Et si d'aventure, vos réflexions estivales vous portent vers une envie de (ré)organisation de votre gestion de l'admin, faites-moi signe ! Je ne bouge pas, j'adore Paris l'été ! 😎

1 commentaire pour “Et si le graal n’était pas de faire ce qu’on aime ??? 🤔”

  1. Retour de ping : Qui peut m'accompagner dans ma création d'entreprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.